Eddy Devooght & Rudi Bouche

Terug naar overzicht

Eddy Devooght et Rudi Bouche reviennent sur leur longue carrière et se préparent à un nouvel avenir

Depuis 12 ans, c’est à Rudi et Eddy qu’on fait appel pour déplacer toutes sortes de pièces lourdes sur le site de Bombardier à Bruges. Des composants lourds aux bogies, en passant par des voitures complètes, ou même des trains et des trams entiers. Ils savent tout faire.

Eddy Devooght en Rudi Bouche Bombardier Transportation Belgium brugge

Rudi a accumulé 40 ans de carrière chez Bombardier à Bruges. Il a commencé le 19 aout 1974 en tant que soudeur et est ensuite devenu ce qu’on appelait à l’époque « sergent ».

« Après avoir passé 28 ans dans le département chaudronnerie, on m’a proposé le poste de coordinateur de l’équipe Transport Interne. J’ai tout de suite accepté ce nouveau rôle, car le job offrait au quotidien beaucoup de variation et de nouveaux défis. Et cela s’est avéré être réel : chaque jour apporte de nouvelles surprises et mon téléphone ne cesse de sonner. Mais c’est exactement ce qui rend ce travail tellement passionnant !» explique Rudi.

Eddy, lui, a rejoint Bombardier le jour de la Saint Valentin 1978, après avoir travaillé chez Glaverbel pendant 9 ans. Il a commencé en tant que conducteur de pont roulant. Peu après, il  a opté pour une reconversion professionnelle et a travaillé en tant que soudeur jusqu’en 1991. Ensuite, il a travaillé à Amsterdam, Rotterdam et Calais pour le service après-vente, où il s’occupait de la réparation des véhicules.

Eddy Devooght en Rudi Bouche Bombardier Transportation Belgium Brugge« C’est en 2002 que j’ai rejoint l’équipe de Rudi et cela fait maintenant 36 ans, que nous sommes amis proches. C’est un sentiment étrange de rendre son badge et de sortir pour la dernière fois par la porte principale de l’usine, mais je suis convaincu que Rudi et moi continuerons à nous voir et à nous rappeler des moments de notre longue carrière chez la Brugeoise. » ajoute Eddy.

Rudi  apprécie l’engagement de l’équipe Transport Interne: « L’équipe doit toujours être prête. Le jour, la nuit, le weekend, en vacances, sous la pluie…  Ces hommes flexibles doivent toujours répondre à l’appel afin de garantir la production. J’ai dirigé l’équipe durant 12 ans, et j’ai énormément de respect pour eux. »

Les deux hommes sont à la veille de leur retraite anticipée. Une page se tourne. Mais ils n’ont pas peur de s’ennuyer. Rudi va pouvoir plus profiter de son jardin et s’occupera de façon plus intensive de la carrière de footballeur de son fils cadet. Eddy a de grands projets. Le 22 novembre, il épousera sa Marie-Thérèse, pour ensuite partir au soleil avec elle, en mobile home.

Bon vent à vous deux !